Kaleb de Myra ELJYUNDIR Chroniques des 3 tomes




*Quatrième de couverture*


Résumé  du tome 1: C’est si bon d’être mauvais…

À 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu’on ne peut s’empêcher de l’aimer. À la folie. À la mort.
Sachez que ce qu’il vous fera, il n’en sera pas désolé. Ce don qu’il tient d’une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu’au jour où sa propre puissance le dépasse et ou tout bascule… Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller?

Tome 2 : Le mâle dans la peau.         
Tome 3 : Tout est bien qui finit mal.

 *Mon avis en résumé*


On découvre un personnage principal à 19 ans complètement tourmenté par son identité,     sa fougue d'adolescent. Son don d’empathe lui permet de manipuler les gens qu’il rencontre autour de lui, il les attire souvent grâce à son physique irrésistible, les fait souffrir, en tue certains. Il a dû mal à se contrôler, se met parfois à culpabiliser par ce qu’il cause. Il expérimente totalement son pouvoir sur son entourage.
J’avoue qu’à certain moment j’ai détesté Kaleb pour la souffrance qu’il peut infliger sans rien ressentir.
Un peu plus loin du livre on est confronter à un personnage assez étrange du nom de Colonel, il fait partie du réseau SENTINEL qui lutte contre les Enfants Du Volcan (EDV) car oui Kaleb n’ai pas le seul à avoir des facultés.
Je laisse le mystère de pourquoi les Enfants du Volcans, je n’ai pas envie de tout détailler, ce serai spoiler l’histoire et ce serait dommage pour ceux qu’ils veulent le lire.

Kaleb rencontres toutes sortes de personnages bon ou mauvais. Avec des facultés intéressantes.
Tout au long des trois tomes l’auteur nous fait voyager dans le temps, nous suivons la vie d’EDV ayant possédés des facultés différente de Kaleb.  On nous fait comprendre qu’une certaine puissance peut provoquer de graves dégâts sur le monde à l’époque.
Mais c’est surtout dans le tome trois (que j’ai adoré) car on nous fait revivre du début de l’apparition des Enfants Du Volcan, leurs vies, leurs histoires, leurs sacrifices, jusqu’à l’époque de Kaleb. Être plongé dans le passé des ancêtres de Kaleb aide clairement à comprendre pourquoi certains vouent tant de haine aux EDV.
Parlons aussi un peu de cette prophétie connue et retranscrit sur des manuscrits depuis le début de cette guerre entre les SENTINELS et les EDV  qui parlent d’élue et annonce la fin de cette guerre par des sacrifices.
Le final du livre ce fini évidement par un affrontement, un peu simple à mon goût, mais surprenant quand même.

*Bilan de fin*

J’ai réellement passé un bon moment. Le suspens a été tout au long des tomes formidable, chaque fin de saison est une surprise pour le prochain, il y a tellement de changement de situation, de trahison inattendu que parfois j’étais autant perdu que les personnages.

L’histoire est parfaitement monté à mon goût, il y a un vrai monde d’imaginé, tout est tellement cohérent que l’on pourrait presque croire que cette civilisation a un jour existé.

Note : 17/20.